La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

  LA CERISAIE d'Anton Tchekhov

Printemps 2020, 1er confinement. Avec nos téléphones et internet, nous montons un extrait du premier acte de la Cerisaie, comme ça, pour rompre l'isolement. Des poupées mannequins, quelques accessoires, des photos montées ensuite en vidéo avec les voix des comédiens et voilà un curieux mixage. Ce projet terminé, la question s'est forcément posé pour la suite. Il ne m'a pas fallut bien longtemps pour poursuivre l'aventure. Puisque j'avais franchi le seuil de cette Cerisaie, j'allais rester dans les pas du poète. 

Eté 2020, les travaux du contournement routier derrière chez moi, s'en prennent à deux arbres centenaires, un saule et un frêne. J'interrompt le travail des tractopelles qui arrachaient les racines des arbres et un bras de fer s'engage avec les responsables du chantier. En Aout, j'enregistre l'acte 3 la nuit tandis que mes journées sont consacrées à la surveillance des arbres.

Automne 2020, 2eme confinement. Je suis toujours entre les murs de la Cerisaie. Je viens d'achever la bande son et je commence à travailler sur les décors et les costumes. La vidéo du printemps participe au festival des Arts Confinés. Des articles de presse se font écho et un extrait passe sur France Trois National. J'ai la tête toute entière dans les branchages blancs.

 

                                                                         

LA CERISAIE PAR LES VIES DENSES CIE 

à venir  : LES COULISSES DE LA CREATION

     
     

Politique d'utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur.

Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?