La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Résumé :

Afin de faire circuler des trains de fret vers la région parisienne, les passages à niveau de la commune devraient être fermés, entraînant un contournement routier qui passerait derrière le mur de notre lieu de création, LA GRANGE. En pleine côte, la route est  par ailleurs, un axe pour convois exceptionnels et nous craignons pour le bruit des moteurs et les vibrations sur les anciens murs de briques.

JUILLET 2019

L'été s'écoule dans la chaleur d'une canicule écrasante. A quelques temps de là, si proches, tellement proches de notre lieu de création, alors que la moisson n'est pas terminée, ils sont arrivés avec une pelleteuse.  Et oui, après avoir envoyé leurs citrouilles patrouiller dans les champs, SNCF Réseau récolte à la pelleteuse.  Apparemment, le travail de l'agriculteur n'est pas leur priorité, le théâtre non plus. Le théâtre, pas tellement soutenu tout de même par la municipalité. Cependant quelques un de nos élus nous suivent et les associations sont très actives et luttent avec énergie contre ce projet.

 

A des km de là, le festival d'Avignon vient de s'achever. Les artistes ont remballé les spectacles, les théâtres comptés leurs sous et le public s'est dispersé vers d'autres lieux.

En mai, dernier, François Bourcier est passé à la maison avec Emilie Généadig,  bien sûr. Ces deux là sont inséparables. Peu avant leur résidence à Forges-les-Eaux, ils ont posé leurs bagages ici quelques jours. Ce fût bon de les retrouver.

Pas de photos de nous trois, c'est dommage. Ce fût court, pas le temps de se pencher vers l'appareil photo. Et puis François a répété, dans la Grange et je l'ai accompagné. J'ai assisté, seule à la naissance de son nouveau spectacle sur la paix, écrit par Emilie. Avec la puissance de jeu et le talent de François, la délicatesse d'Emilie, puis plus tard avec le regard de Romain Grenier, la pièce est porteuse d'espoir et cela fait du bien.

  La Grange est un écrin pour accompagner la naissance de mondes artistiques. Elle a été conçue pour cela. Ses mécaniques, sa technique, son espace, l'enveloppe de ses pendrillons, tout a été rêvé, réalisé, crée afin de permettre l'éveil des spectacles. Je ne sais pas encore si le destin continuera à s'acharner sur que nous avons eu tant de mal à créer. Cependant, nous n'aurons pas fait tout cela pour rien, puisque la Grange a participé, modestement, à la création de spectacles comme celui de François.

Et puis les Papillons Bleus continuent à battre des ailes. Alors, loin de s'abandonner à une détresse inutile, nous savourons le temps présent, le cadeau des amis et continuons à faire vivre les rêves.

pour accéder aux commentaires précédents et vidéos, c'est ici !

Galerie d'images

Politique d'utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur.

Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?